Lazarus Mirages

 

Réalisé par Patric JEAN
Co-écrits par Patric JEAN et le Pr Henri Boch
 
2011/2012 - 2 x 52 min

 

Tournage : Damien Defays et Jean-Jacques Quinet
Montage son : Damien Defays
Mixage : Damien Defays
 
Ces deux documentaires proposent de soumettre des phénomènes dits inexpliqués au regard de scientifiques : physiciens, chimistes, médecins… mais aussi sociologues et psychologues. 
Ils parlent de leurs approches et de leurs méthodes, mettent les « croyants » à l’épreuve de tests et de protocoles d’expérience, proposent des alternatives explicatives, décortiquent les mécanismes des croyances et leur traitement dans les médias. Tout cela sous l’égide de Lazarus, qui sert de guide dans l’apprentissage de cet outillage critique.
 
Les pouvoirs de l’esprit 
Ils marchent sur le feu, tordent des cuillères à distance, trouvent des objets perdus grâce à un pendule ou de l’eau avec un bâton de sourcier, décèlent votre personnalité ou prévoient votre avenir lors d’une simple entrevue ou en consultant les cartes… Bref, ils prétendent que leur esprit a du pouvoir sur la matière et qu’ils sont à l’origine de phénomènes inexpliqués. Quelle est la méthode pour mettre à l’épreuve ces allégations ? Peut-on l’appliquer en politique également ? L’épreuve par le doute avec Lazarus et ses amis scientifiques : le Pr. Henri Broch, bien sûr, mais aussi l’enseignant-chercheur Richard Monvoisin, le sociologue Gérald Bronner, le professeur en science de l’éducation Normand Baillargeon, avec une démonstration éloquente de « cold reading », technique très usitée par les voyants.
 
Les miracles religieux 
Le saint suaire, la liquéfaction du sang de Saint-Janvier, les vierges qui pleurent… Pourquoi les miracles religieux font encore courir les foules et les télévisions ? Quelles sont les explications alternatives à ces phénomènes ? Pourquoi les médias continuent d’entretenir notre crédulité ? Face à des scientifiques croyants et le cardinal de Naples, et avec à l’appui des images d’archives, Lazarus et ses amis sceptiques – le Pr. Henri Broch, mais aussi un physicien, deux chimistes, un historien de l’art, le sociologue Gérald Bronner et le psychologue James Alcok – mettent les miracles à l’épreuve de la méthode scientifique et démontent les mécanismes de notre crédulité face aux miracles.