Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

de Stefan Zweig

 

Lu par Marie Christine Barrault

 

Coup de coeur de l'Académie Charles Cros 2012
Grand prix du livre audio « La Plume de Paon » 2013 sélection littérature classique
 

Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d’Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d’un des clients, s’est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n’avait passé là qu’une journée… Seul le narrateur tente de comprendre
cette « créature sans moralité », avec l’aide inattendue d’une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle.


Ce récit d’une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l’auteur de Lettre d’une inconnue et du Joueur d’échecs,
est une de ses plus incontestables réussites.
Tension, densité, émotion : tous ces mots conviennent autant à ce magnifi que récit de Stefan Zweig qu’à l’interprétation magistrale qu’en donne Marie-Christine Barrault.